Lorsque les islamistes sont venus… ن

Lorsque les islamistes sont venus chercher les chrétiens de Mosul,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas chrétien.

       Lorsqu’ils ont converti de force les druzes d’Idlib,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas druze.

Lorsqu’ils sont venus assiéger les kurdes de Kobane,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas kurde.

Lorsqu’ils sont venus massacrer les tribus sunnites rebelles,
je n’ai rien dit,
je n’étais pas sunnite.

Lorsqu’ils sont venus me chercher,
il ne restait plus personne
pour protester.

 

Ce texte est une adaptation du poème de Martin Niemöller.